bénéfice


bénéfice
BÉNÉFICE. s. m. Privilége accordé par le Prince ou par les Eois. C'est un droit dont il jouit par bénéfice du Prince. Être héritier par bénéfice d'inventaire. Être reçu par bénéfice de cession.
f♛/b] On appelle Lettres de bénéfice d'âge, Des Lettres de Chancellerie, que les mineurs obtiennent pour être émancipés, et pour gouverner eux-mêmes leur bien jusqu'à pleine majorité; et Lettres de bénéfice d'inventaire, Des Lettres qu'on obtient pour être reçu à hériter sans être obligé de payer les dettes d'une succession, que jusqu'à la concurrence des biens qui la composent. On dit, Il croit en Dieu par bénéfice d'inventaire, pour dire, Il ne professe la Religion que quand il y trouve son intérêt.[b]Bénéfice, signifie aussi, Profit, avantage. Tout a tourné à son bénéfice. Il a eu du bénéfice dans cette affaire.
f♛/b] On appelle, en termes de Médecine, Bénéfice de nature, Les évacuations extraordinaires, par lesquelles la nature se décharge; et Bénéfice de ventre, ou simplement Bénéfice, Un dévoiement naturel et peu violent. Il lui est arrivé un bénéfice de ventre.[b]Bénéfice. Titre, Dignité Ecclésiastique, accompagnée de revenu. Un bon Bénéfice. Bénéfice simple. Bénéfice ayant charge d'âmes, avec charge d'âmes. Bénéfice séculier, régulier, consistorial. Bénéfice en commende. Bénéfice de fondation Royale. Bénéfices incompatibles. Bénéfice déclaré impétrable. Bénéfice litigieux. Les charges d'un Bénéfice. La collation d'un Bénéfice. La nomination des Bénéfices. Pourvoir quelqu'un d'un Bénéfice. Poursuivre un bénéfice. Courir un bénéfice. Résigner, permuter un Bénéfice. Présenter, nommer à un Bénéfice. Conférer, remettre, tenir des Bénéfices. Disputer un Bénéfice, le titre d'un Bénéfice. Taxer un Bénéfice. Posséder un Bénéfice. Remplir un Bénéfice. Prendre possession d'un Bénéfice. N'avoir ni Office, ni Bénéfice.
f♛/b] On appelle Bénéfice à simple tonsure, Un Bénéfice qu'on peut posséder, quoiqu'on ne soit que tonsuré; et Bénéfice sécularisé, Un Bénéfice qui n'étoit possédé que par des Réguliers, et qui par dispense du Pape, peut être possédé par des Séculiers.
[b]f♛/b] On dit proverbialement et figurément, qu'Il faut prendre le Bénéfice avec les charges, pour dire, qu'Il faut souffrir les in commodités d'une chose quand on en a le profit. Et en parlant d'Un bien, d'un avantage que l'on n'a pas sans peine, sans dépense, ou même sans danger, on dit, Ce n'est pas un Bénéfice simple. Ce n'est pas un Bénéfice sans charge.[b]Bénéfice, se prend aussi pour Le lieu même où est l'Église et le bien du Bénéfice. Ce Bénéfice est bien situé. Un homme qui réside à son Bénéfice, dans son Bénéfice.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.